CLAUDIO MONTEVERDI (1567 – 1643), PIONNIER DE NOTRE HISTOIRE MUSICALE

Le 6 Mai 2015, Par Jean Sourisse, directeur d’ensembles vocaux, enseignant.

L’Histoire de notre Musique  Européenne est jalonnée de compositeurs qui – outre leur génie propre – s’avèrent être d’immenses novateurs, des créateurs soucieux de renouveler un langage parfois arrivé  » à saturation « . Tel est l’apport d’un  Bach, d’un  Beethoven, d’un Debussy… par exemple.

Bien avant eux, CLAUDIO  MONTEVERDI  (1567 – 1643) est de ceux – là… Avec lui se termine la Renaissance et s’ouvre l’immense Période Baroque. Il en sera le magistral artisan, tant dans le domaine profane que Sacré. L’écoute commentée de quelques chefs-d’œuvre de ce  précurseur incontournable, saura – je l’ espère – nous en convaincre.

 

La naissance de l’Opéra

Conférence par Mathilde Boussac, le 17 décembre 2014

Une histoire de l’opéra à travers le mythe d’Orphée : Dans l’histoire de l’opéra, Orphée, poète-musicien, tient une place privilégiée.

Personnage issu de la tradition antique, que les fondateurs de l’opéra choisissent comme modèle, et surtout incarnation de l’équilibre entre parole et musique, tant recherché par les compositeurs, Orphée a inspiré de nombreuses oeuvres lyriques prenant pour sujet l’épisode de sa descente aux Enfers afin d’y chercher son Eurydice.

Il nous servira de prétexte pour parler de l’opéra et de sa naissance et pour tenter de donner un aperçu de l’évolution du genre à travers les siècles. »

Autour de Chopin

le 18 juin par Jean Sourisse

Aux yeux de très nombreux musiciens, Frédéric  Chopin restera toujours une énigme. .Comment un être aussi frêle, affaibli par une santé chancellante, d’ une sensibilité toujours à fleur de peau, et qui n’ a vécu que 39 ans, a -t- il pu trouver le temps et la force de composer une oeuvre aussi imposante et magistrale, au sein de laquelle la passion la plus exacerbée côtoie souvent une tendresse bouleversante ?

Chopin n’arrêtera jamais de nous surprendre: son langage est d’une étonnante diversité. Compositeur passionné, virtuose prodigieux, mais aussi poète à ses heures, il sait tout autant nous parler sur le ton de la discrétion et de l’ intimité .

Chopin n’a écrit que pour le piano -ou presque-_instrument qui deviendra pour lui un confident à part entière, dans lequel il puisera toute son énergie .

Nous tenterons ce  18  Juin en écoutant et en commentant certains de ses chefs d’oeuvre de comprendre pourquoi et comment ce génie Franco-Polonais est devenu le plus illustre représentant du  Romantisme  musical  français .  »