22 novembre 2017 : Construire ensemble la ville

par Patrick Norynberg

On ne peut plus concevoir la ville sans les habitants. La ville elle-même est devenue un enjeu  considérable de la reconquête politique et sociale. Petit à petit, les habitants des quartiers  populaires se sont éloignés des espaces politiques et de leurs formes d’organisation  traditionnelles. Pourtant, l’envie de faire, d’agir pour améliorer et transformer son quotidien  s’exprime et se traduit à de nombreuses occasions et sous de multiples formes. Trop souvent  encore, ce qui se fait et se décide se fait en dehors d’eux. Les habitants sont des individus  divers et singuliers auprès de qui il est fondamental de passer du temps pour nouer des liens  qui permettent le dialogue, l’écoute et la compréhension. Leur parole est quelquefois confuse  mais elle est digne. Elle est digne parce que la parole d’un homme vaut celle d’un autre dans  le débat public.

L’intervention de Patrick Norynberg prend place parmi les activités du « Festival républicain » de la ville de Sainte-Geneviève des Bois, auquel l’Université populaire apporte sa participation et son soutien.

Faut-il supprimer la finance de marché ?

Le 10 octobre Par Gilles Rotillon Professeur à l’Université Paris X – Nanterre ; membre d’EconomiX(CNRDS)

La finance est l’ensemble des mécanismes et des institutions qui permettent à l’économie d’avoir les capitaux dont elle a besoin pour fonctionner. En ce sens, elle existe depuis plus d’un millénaire et a une utilité sociale non discutable. Pour ce faire, elle crée des transferts de droits à la richesse future dont rien ne dit qu’ils seront honorés. Elle est donc par nature porteuse de risques.

Ce qui est nouveau dans la conjoncture actuelle, c’est la forme prise par la finance qui est une finance de marché (en opposition à une finance d’intermédiation) au moment ou ce dernier se mondialise. On se propose d’expliquer les raisons de cette transformation et les risques nouveaux qu’elle engendre. En conclusion, on s’interroge sur les réformes qui seraient nécessaires pour limiter ces nouveaux risques.

 

 

Ressources en eau, les puits et leurs usages, le cas du Val d’Orge

Le 20 septembre 2017, par Laure Méry et Christian Piccolo

Le point sera fait sur les résultats de l’enquête PICRI sur la gestion de l’eau dans notre région, comment on peut faire exister un territoire à partir de ses propres ressources par des actions locales faites par des habitants du Val d’Orge. Un échange entre les intervenants et le public sur les expériences vécues dans les situations locales et sur la question de l’eau, problème d’avenir, terminera la première réunion de la saison.

 

New York, ville globale très locale

Le 17 mai 2017

par Anne Raulin, Professeure en anthropologie urbaine (Université Paris Nanterre, Sophiapol)

Si New York est réputée archétype de la ville globale, comme l’a démontré l’économiste et sociologue Saskia Sassen, voire capitale du monde, elle n’en demeure pas moins rivée à son particularisme local.

Ville coloniale à ses origines, empreinte de réminiscences européennes, elle s’est définie par opposition à d’autres villes américaines depuis l’indépendance des Etats-Unis. La mise à l’épreuve qu’ont constitué les attentats du 11 septembre 2001 révèle un rapport original au temps, au passé et à sa mémoire, à l’histoire, au présent, mais surtout au futur qui semble l’aspirer toujours davantage.