16 OCTOBRE 2019. Transition énergétique: La quadrature du cercle

par Philippe Charlez

 

Ingénieur des Mines et docteur en physique, expert internationalement reconnu sur l’énergie, Philippe Charlez met son expertise à la portée de tous.
La transition énergétique, impliquant de multiples composantes technologiques, économiques et sociétales, doit être traitée et ressentie comme une évolution positive et volontaire et non comme une évolution subie. Sa démarche à la fois historique et scientifique s’appuie sur des chiffres incontestables mais aussi sur les comportements humains, un des principaux leviers des économies d’énergie. Y a-t-il des solutions pragmatiques pour cette transition ?

 

2 OCTOBRE 2019 : Cycle ON A MARCHE SUR LA LUNE, épisode 2

par Jean Pierre WARNIER

 

Comment Apollo XI a mis en orbite Ronald Reagan et Margaret Thatcher

 

Dès le milieu des années 1960, les cercles conservateurs et les milieux d’affaires américains ont eu la certitude que l’Urss était définitivement surclassée par les Etat unis du point de vue scientifique, technique, industriel et militaire. Mais les opinions publiques nationales et internationales n’étaient pas encore parvenues à cette conclusion. En une journée, le vol Apollo XI fit basculer le public. A partir de cette date, les milieux d’affaires et les cercles conservateurs sont partis au grand jour et avec détermination à la conquête des universités, du Congrès, de la magistrature, des cercles de réflexion, des medias. En dix ans, ils sont parvenus à faire basculer l’opinion et à installer Ronald Reagan et Margaret Thatcher aux commandes des Etats-unis et de la Grande Bretagne, qui ont fait basculer à leur suite l’Europe et le reste du monde dans l’ère ultra-libérale.

18 SEPTEMBRE 2019 : Cycle ON A MARCHE SUR LA LUNE, épisode 1

Intervenante : Françoise Debrenne

 

Retrouvez le powerpoint de cette conférence sur ce lien, les explications peuvent être lues en affichant les pages commentaires.

La conquête de la Lune a été un des grands enjeux de la guerre froide entre l’URSS, d’abord en tête, et les Etats unis, finalement les premiers à faire alunir leur équipage. Un bref rappel de cette lutte est illustré par des timbres commémoratifs émis à l’occasion de ces événements.
Mais en dehors de l’enrichissement de nos connaissances, à quoi servent les explorations spatiales, ruineuses et inutiles aux yeux de beaucoup ? Grâce aux fonds nécessaires à la réalisation des programmes spatiaux, les progrès de la recherche fondamentale dans les domaines concernés ont été accélérés. Les avancées technologiques qui sont à l’origine du développement rapide de nombreux secteurs ont eu des retombées insoupçonnées dans notre vie quotidienne, à la maison, dans les transports, la sécurité publique, l’alimentation et l’énergie.
C’est ce que nous allons examiner, sans oublier d’aller
Voir à la brune
Sur le clocher jauni
La Lune,
Comme un point sur un i…

19 juin 2019 : LES MJC FACE AU ROULEAU COMPRESSEUR LIBERAL, DES « ZONES A DEFENDRE » ?

intervenants:

Patrick Chenu, directeur de la Fédération Régionale des MJC d’Ile-de-France, ancien directeur de MJC, membre de la CRAJEP Ile-de-France.

Patrick Nivolle, président de la MJC Centre social de Noisiel, administrateur de la Fédération Régionale des MJC d’Ile-de-France.

Les deux intervenants répondront à cette question à travers deux types d’argumentations :

-          l’une portant sur la défense des associations d’éducation populaire : pourquoi les MJC ont-elles été crées par le CNR au sortir de la seconde guerre mondiale, puis défendues, soutenues par les pouvoirs publics pendant près de 50 ans ? Pourquoi continuer aujourd’hui à défendre des associations d’éducation populaire ?

-         l’autre sur les raisons de fragilisation du modèle, aujourd’hui remise en cause par les pouvoirs publics, modèle rendant ces associations invisibles ou héritées d’une histoire passée tant de la part des nouvelles générations d’élus locaux ou que d’une partie de la population.

Les deux intervenants pourront ainsi mettre en lumière les enjeux auxquels le mouvement des MJC doit répondre, enjeux liés aux tensions inhérentes entre

-          ce modèle associatif, généralistes, portée par l’idée de l’émancipation individuelle et collective, ouvert à la diversité des populations comme lieu du vivre ensemble, mais souvent aujourd’hui perçues comme des « structures municipales », « anciennes » mal adaptées aux besoins de la population,

-          et, une actuelle ambivalence permanente des pouvoirs publics vis-à-vis de ce modèle, sur fond de libéralisme, qu’un changement de majorité municipale peut vite remettre en cause.

Loin d’être un enjeu symbolique, l’exposé sera illustré sur des situations concrètes locales montrant les trois dimensions des MJC,  et les tensions qui peuvent en résulter entre :

-          une dimension institutionnelle, avec ses règles et ses enjeux (management d’équipes salariées, équilibre budgétaire, recherche de subventions et de ressources propres, etc.),

-          un ensemble de réseaux (inter-personnels locaux, militants, associatifs, etc.) qui se croisent et inter-agissent,

-          une dimension militante faite d’engagements individuels et collectifs et  de valeurs  mis en commun dans les cadres des actions et activités proposées.