Les Bretons dans la construction du métropolitain de Paris

Le 4 octobre par Luc Corlouër

La trace des Bretons à Paris est prouvée dès le Moyen Age, mais c’est avec la Révolution industrielle et l’avènement du chemin de fer que l’immigration commence, dès la moitié du XIXe. Taillable et corvéable à merci, mal payé, on le retrouve fort des halles, manœuvre, chiffonnier, cocher plus rarement ouvrier spécialisé.

En 1898 le « métropolitain urbain Parisien » est déclaré d’utilité publique ; le chantier est confié à Fulgence Bienvenue et les premiers coups de pioches sont portés dès la fin de l’année .pour la ligne 1,-porteMaillot-Vincennes-qui traversera Paris d’ouest en est. Le recrutement se fait surtout r dans les campagnes bretonnes comme l’attestent les registres d’embauche.  Le roman « La Tourmente Kenavo »,base de cette conférence, en décrivant les travaux gigantesques du métro, montre combien était dure la vie des émigrés bretons du début du XXe siècle.

 

On peut se référer au livre de l’intervenant : La tourmente KENAVO – Edition le Cormoran 2007. Prix des Bretons de Paris.