8 JANVIER 2020 : SUR LES PAS DU MAMMOUTH

par Françoise Debrenne

Partons à la découverte de cet imposant animal qui, pendant des dizaines de millénaires, a côtoyé Néanderthal et Cromagnon, comme en témoignent les gravures et peintures mises au jour depuis plus de 150 ans. Aujourd’hui le mammouth s’eqt chargé de nouvelles significations: symbole des temps préhistoriques, il est le héros de nombreuses fictions littéraires (livres, BD, magazines), de films et dessins animés, de timbres et de médailles. Aussi populaire auprès des enfants que les dinosaures dans le monde des jeux,il sert aussi à désigner des objets ou des lieux de taille hors norme. Hier comme aujourd’hui, l’ivoire de ses défenses est un matériau privilégié pour des objets usuels, des bijoux, des statuettes. Et maintenant il est devenu le représentant des espèces qui se sont éteintes àcause des changements climatiques et de la disparition des écosystèmes correspondants. Après la conquête de la Lune, un nouveau défi scientifique vient d’être lancé: qui parviendra à cloner le mammouth ? Les spectaculaires découvertes des restes congelés d’adultes e de bébés dans les glaces de Sibérie et les études approfondies, menées du XVIIIeme siècle à nos jours, enrichissent nos connaissances. Espérons que la surexploitation commerciale des gisements naturels due au trafic de l’ivoire ne vienne pas ravir cettesource uique d’information.

 

18 DECEMBRE 2019: Les enjeux du carbone

par Franck Chauveau

Il y a un an la perspective d’une augmentation de la taxe carbone déclenchait la crise sociale des « Gilets Jaunes ». En lien avec le changement climatique, la nécessité de diminuer les émissions de carbone est incontournable mais difficile à mettre en œuvre tellement elle touche nos activités quotidiennes … Nous proposons, pendant cette conférence, de revenir sur l’origine du carbone, les enjeux de réduction et les impacts possibles sur l’organisation de notre communauté humaine. Nous en profiterons pour regarder les émissions de carbone du territoire génovéfain.

Cette conférence s’est tenue pour la première fois à « LA PISCINE d’EN FACE », nouveau centre culturel de Ste Geneviève des Bois situé au carrefour de la rue Léo Lagrange et de l’avenue Jacques Duclos.

Comme en témoigne le document ci dessous.

 

 

4 DECEMBRE 2019 : LE LAC PAVIN

LE LAC PAVIN, LÉGENDES, MYTHES ET HISTOIRE AUTOUR D’UN VOLCAN

Intervenant: Michel Meybeck

(CNRS – METIS Sorbonne Université)

Le lac Pavin en Auvergne est un profond lac de cratère d’explosion – un « maar » – de 92 m de profondeur. Il est le premier lac français à avoir été sondé – en 1770 – puis exploré en 1892 par Delebecque, l’inventeur français de la limnologie comparée (la science des lacs). Cependant ce n’est qu’en 1960 qu’on s’aperçoit qu’il contient une couche profonde, de 65 à 92 m, privée en permanence d’oxygène dissous. Le Pavin est déclaré « méromictique ». A la suite de l’explosion soudaine, en 1986 au Cameroun, du lac Nyos, un autre lac maar méromictique, le Pavin devient suspect, mais les scientifiques l’innocentent : le CO2 dissous des eaux profondes est loin d’atteindre  la saturation. Mais en 2005 des indices géologiques de surverses terribles anciennes suggèrent que le Pavin a du avoir un passé violent et déclenchent une controverse au sein des sciences de la terre…

Depuis 2009, l’histoire passée du Pavin, d’après des sources écrites diverses et très variées, met à son tour en évidence des « mauvaises conduites », reconnues et signalées aux autorités depuis le XVIe siècle. On y trouve la première description détaillée par un géologue du XIXe siècle d’une trombe lacustre, soudaine, violente et courte (deux heures) accompagnée de grondements et d’éclairs terribles, deux siècles avant Nyos. Mais elle fut ignorée des scientifiques et des historiens. La représentation des méfaits du Pavin, le terrifiant lacus pavens, sans doute nommé ainsi dès l’Antiquité, fait intervenir depuis le IIIe si!ècle des diables rugissants et grondants, des fées, des dragons vaincus par la Croix, qui réapparaissent en 1632, et des miracles répertoriés par les autorités depuis 1547.

L’histoire cachée des autres lacs-maars d’Europe se dévoile aujourd’hui, elle fait aussi apparaître des monstres en tout genre, des prodiges, et la généralisation d’un culte spécifique à ces lacs terrifiants depuis 2700 ans, d’abord païen puis chrétien. La fragmentation géographique et la monodisciplinarité des recherches masquaient l’histoire terrible de ces lacs dont les géologues commencent à retrouver les marques.

 

20 NOVEMBRE 2019 : CYCLE « ON A MARCHE SUR LA LUNE » (4)

On a marché sur la lune (3) – A l’écoute des étoiles

intervenante: Florence RAULIN

 

Rechercher d’autres civilisations dans l’univers fait partie d’une science relativement récente nommée SETI (Search for ExtraTerrestrial Intelligence). Née sous l’impulsion d’un article fondateur datant de 1959 et de projets d’écoutes d’étoiles, SETI tente de répondre  à une question qui taraude l’humanité depuis des millénaires : sommes-nous seuls dans l’univers ?

Comment cette science a-t-elle progressé en soixante ans ? Quels en ont été les pionniers et les principales étapes ? Aujourd’hui, comment abordons-nous la recherche d’autres civilisations dans la galaxie ? Et comment tenter de communiquer avec celles-ci ? Cette conférence tentera d’éclairer l’auditeur sur ces interrogations, certes lointaines de notre quotidien, mais fondamentales pour connaître notre place dans l’univers.