les mathématiques au quotidien

Le 24 octobre Par Christian Horsot Professeur des collèges en mathématiques

Les mathématiques n’ont peut-être suscité chez vous qu’indifférence profonde, peut-être au contraire restent-elles associées à un mauvais souvenir, voire même une certaine angoisse. Non sans effets imprévus dans bien des aspects de la vie pratique, professionnelle ou parentale. L’Université Populaire se propose de vous faire redécouvrir les mathématiques, de vous montrer qu’elles peuvent être une source de satisfaction intellectuelle et même de plaisir. Quelques questions de la vie quotidienne sont là pour vous le prouver. Ainsi :

Pourquoi les alvéoles des nids d’abeilles ont-elles une forme hexagonale d’un côté et rhombique de l’autre ? Ce qui permet de minimaliser la surface de cire et de maximaliser le volume de l’alvéole contenant le miel. Ces charmants hyménoptères construisent leurs ruches avec une précision du soixantième de degré !

Comment les Grecs, les Indiens et d’autres peuples calculèrent le rayon de la Terre, de la Lune et la distance entre ces 2 planètes ?

Pourquoi le diamètre d’une boîte de conserve familiale est-il  pratiquement égal à sa hauteur ?

Comment mesurer la hauteur de sa maison ou de son immeuble sans entreprendre une escalade qui pourrait s’avérer périlleuse ?

Un avion biréacteur est-il plus sûr qu’un quadriréacteur ?

 

C’est à ce genre de questions et à bien d’autres si vous le souhaitez que notre intervenant se propose de répondre.

 

Les différentes géométries

Qu’est-ce que le chaos ?

12 Février Christian Horsot : Qu’est-ce que le chaos ?

Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ?

Cette image développée en 1972 par Edward Lorenz et mieux connue sous le nom d’« effet papillon » a fait le tour du monde ! Rien ne pouvait mieux résumer le jeu de petits effets et de grandes conséquences à l’œuvre dans les théories du chaos, lesquelles illustrent un phénomène fondamental d’instabilité appelé « sensibilité aux conditions initiales ».

Mathématicien et météorologue du Massachusetts Institute of Technology, Lorenz avait mis au point un des premiers simulateurs météorologique. En tâtonnant, il constata par hasard qu’une modification minime des données initiales permettant de prévoir les conditions météorologiques futures modifiait considérablement le résultat final. Cette incroyable découverte, parce qu’elle analyse les limites de la prédictibilité d’une évolution temporelle déterministe, nous permet, bien au-delà de la seule météorologie, d’appréhender scientifiquement la complexité du monde qui nous entoure

 

les mathématiques au quotidien

Le 24 octobre 2012 par Christian HORSOT – Professeur des collèges en mathématiques

Les mathématiques n’ont peut-être suscité chez vous qu’indifférence profonde, peut-être au contraire restent-elles associées à un mauvais souvenir, voire même une certaine angoisse. Non sans effets imprévus dans bien des aspects de la vie pratique, professionnelle ou parentale. L’Université Populaire se propose de vous faire redécouvrir les mathématiques, de vous montrer qu’elles peuvent être une source de satisfaction intellectuelle et même de plaisir. Quelques questions de la vie quotidienne sont là pour vous le prouver. Ainsi :

Pourquoi les alvéoles des nids d’abeilles ont-elles une forme hexagonale d’un côté et rhombique de l’autre ? Ce qui permet de minimaliser la surface de cire et de maximaliser le volume de l’alvéole contenant le miel. Ces charmants hyménoptères construisent leurs ruches avec une précision du soixantième de degré !

Comment les Grecs, les Indiens et d’autres peuples calculèrent le rayon de la Terre, de la Lune et la distance entre ces 2 planètes ?

Pourquoi le diamètre d’une boîte de conserve familiale est-il  pratiquement égal à sa hauteur ?

Comment mesurer la hauteur de sa maison ou de son immeuble sans entreprendre une escalade qui pourrait s’avérer périlleuse ?

Un avion biréacteur est-il plus sûr qu’un quadriréacteur ?

 

C’est à ce genre de questions et à bien d’autres si vous le souhaitez que notre intervenant se propose de répondre.