7 novembre 2018: l’industrie du nourrisson parisien au XVIIIe siècle

par Christian de la Hubaudière

A Paris, 95 % des femmes n’allaitaient pas leurs enfants et puisque l’allaitement animal était interdit par l’Eglise, comme n’étant pas nourriture de chrétien, les nourrissons étaient fréquemment envoyés ailleurs, par exemple en Normandie où la réputation de bonnes laitières ne s’appliquait pas qu’aux vaches … L’organisation matérielle complexe d’un tel système , mais aussi les conditions  économiques,  religieuses et morales auxquelles étaient soumises les nourrices montrent à quel point était difficile leur situation et en même temps l’importance de leur rôle dans l’évolution des mœurs jusqu’à la Révolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>